La terrine, ou le pâté, on aime ou on n'aime pas mais ça laisse rarement indifférent ...

Moi, j'aime ça, mais je trouve toujours que c'est trop gras et difficile à digérer (oui, je te raconte mes soucis digestifs aussi ... ), du coup, j'avais bien envie de tenter d'en faire moi même.

Depuis cette tentative, j'ai réitéré plus d'une fois, parce que ça nous a plu, ainsi qu'à ceux à qui on l'a fait gouter !

001

Pour ce premier essai, j'avais utilisé du poulet et des gésiers, voici comment j'ai fait, pour une belle terrine (en plat principal, elle convient pour 6 voire 8, sinon, elle est super en apéro, découpée en dés) :

6 blancs de poulet

250 grs de gésiers de poulet confits

10 tranches fines de poitrine fumée

1 godet de cognac

3 échalotes

3 tranches de pain de mie trempée dans du lait et pressée

Sel, poivre, thym frais.

 

004

Couper le poulet en gros dés, hacher les échalotes, émietter le thym et dégraisser un peu les gésiers (en gros, les passer 1 minute au MO et vider une partie de la graisse).

Passer le poulet au robot pour hacher grossièrement la viande, il ne faut pas en faire de la purée non plus !

010

Dans un grand saladier, mélanger tous les ingrédients (sauf la poitrine fumée !), n'hésites pas à malaxer à la main, ce sera plus rapide et plus efficace !

Beurrer une terrine en terre cuite, étaler 6-7 tranches de poitrine fumée, verser le mélange de viande et tasser au mieux avec la main. Terminer en étalant quelques tranches de poitrine fumée restantes.

012

Enfourner pour environ 2 heures à 150°.

Une cuisson longue mais à feu doux gardera la terrine moelleuse à souhait.

Une fois la cuisson terminée, ne surtout pas commettre la bêtise que j'ai testée pour vous, à savoir vider le "jus" qui s'était formé autour de la viande, en effet, en refroidissant, il va pénétrer dans les chairs et former une petite gelée fort sympathique autour de du pain de viande ....

014

Reste plus qu'à attendre le refroidissement complet (dur dur) et se jeter dessus !